Repas Chez Thierry Marx…

Voila longtemps que je voulais poster ce message, mais je n’avais pas le courage de tout écrire… Il  y a tellement à raconter, on pourrait y passer des heures!

Ce repas fût vraiment une grande expérience pour nous, on en est sortis très émus, et c’est pourquoi je voulais le faire partager à tous les gourmands de la blogosphère!

Nous avons donc choisi de casser notre tirelire, pour partir en pèlerinage à la Mecque de tous les gastronomes, je veux bien sûr parler du restaurant de Thierry Marx à Pauillac! Vous l’avez compris c’est un chef que nous admirons particulièrement et qui reste (pour l’instant en tout cas) abordable pour un 2 étoiles (bientôt trois…). Avant ce repas, je dois avouer que nous avions passé beaucoup de temps à regarder les posts de Chantal à ce sujet, histoire de se mettre en appétit!!!

Mais sans plus attendre entrons dans le vif du sujet:

 

 

 

 

 

DSC04702v2Alors…. Première mise en bouche pour commencer: de gauche à droite:

Un petit macaron citron/moutarde, très original, des saveurs qui se marient très bien

Une crème d’anguille fumée recouverte d’une mousse au porto : la mousse disparaît instantanément dans la bouche pour ne laisser qu’une saveur de porto qui s’accorde très bien avec la douceur de la crème d’anguille.

Un cylindre de thon mariné aux aromates… très frais

Nous avons pris cette première mise en bouche avec l’apéritif dans un des petits salons de Cordeillan-Bages, au décor traditionnel et très douillet… C’est là que nous avons dû choisir ce que nous allions manger, et je peux vous dire que ce fût long et difficile, même si nous connaissions déjà la carte par coeur avant d’y aller!!!

DSC04706

Puis nous sommes passés dans la salle de restaurant, changement de décor et d’ambiance, tout est épuré, simple et moderne, une très belle salle!

 

On nous demande alors de choisir le pains (on a envie de tout goûter!), j’opte finalement pour un pain aux fruits secs et une brioche au beurre salé…un régal…

Et par la même occasion on nous sert différentes sortes de beurre: Un beurre au lait de brebis, un beurre demi-sel et enfin un avant-beurre, c’est à dire entre la crème et le beurre…très agréable.

DSC04707v2

 

Arrive ensuite la seconde mise en bouche…

DSC04709v2

 

A gauche, une polenta liquide, avec des pop corn (!),

Au centre, des pommes boulangères recouvertes d’une mousse à la truffe… no comment, divin!

Et enfin une crème au cantal surmontée d’un jus de piquillos et de cacahouètes grillées: alors là, on est conquis! On sent vraiment bien les trois goûts, qui vont très bien ensemble, le sucré des piquillos avec la force du cantal, et le petit goût grillé des cacahouètes…

Encore une mise en bouche!

DSC04710

Cette fois il s’agit d’une bulle de choux-fleur (selon la fameuse méthode de la cuisine moléculaire) surmontée de caviar d’Aquitaine… La bulle éclate en bouche, et le velouté du choux-fleur va parfaitement avec le petit goût iodé du caviar… fantastique!

Arrivent ensuite les entrées:

DSC04711

 

Pour moi, il s’agit d’un pressé d’anguille fumé au foie gras (« terre et estuaire »), recouvert de très fines lamelles de pommes caramélisées au vinaigre balsamique, et accompagné de toasts de céréales.

L’accord est complexe, avec des saveurs très nobles qui se mélangent sur une touche acidulée, et le balsamique à un goût inoubliable…

Pour Thomas, il s’agit du spaghetti de ris de veau au coeur coulant de au cèpes et à la truffe c’est mythique et d’une maîtrise parfaite. Thierry a réussi à renouveler un accord classique entre différentes saveurs en lui donnant une dimension nouvelle par cette présentation très futuriste

DSC04713v2

Arrive ensuite un petit risotto de soja à l’huile de truffe… depuis le temps que je rêvait d’y goûter!!!

DSC04715

Voici enfin les plats…

DSC04718

Pour moi, le Bar âge de pierre au cacao… le plat que j’ai préféré de tout le repas!!!

En fait le bar est cuit dans une coque d’argile à basse température, et le serveur casse ensuite cette coque sous nos yeux (malheureusement ma photo ne rend rien!) pour découvrir sous nos yeux ébahis un filet de bar parfaitement cuit et recouvert d’une très fine couche de cacao… c’est tout simplement divin!

Je vous laisse saliver devant la cuisson du bar…

DSC04721

L’accompagnement est aussi excellent, il s’agit d’une tuile à l’amarante (céréale proche du quinoa) et d’une écume de truffe blanche…

DSC04726

 

Et voici le plat choisi par Thomas… Le filet de blonde d’aquitaine cuit aux sarments… Alors là! Les serveurs amènent la viande dans une papillote garnie de la viande et de braises de sarment. C’est une manière très douce de fumer la viande. Celle-ci est si tendre qu’un couteau à beurre suffirait pour en venir à bout! Et ce goût de fumé 🙂 Les trois « tours » sur le coté sont des pommes de terre revenues dans le jus de viande « réduit à quintessence », c’est à dire très concentré.

Pour accompagner le tout: une pâte de câpres. Accord très réussi!

DSC04720v2

 

Vient ensuite le fromage, servi notamment avec une confiture de piquillos à se damner qui l’accompagne particulièrement bien…

DSC04728

La première série de pré-desserts: une sucette glacée à la banane, une sphère de chocolat (comme pour le chou fleur) avec un granité à la liqueur d’abricot. Enfin un sorbet mandarine « sur un jus acidulé à la framboise »…

DSC04729

 

Une petite assiette de mignardises…

DSC04730

 

Et un des clous de la soirée! le mille-feuille d’aubergines séchées crème à la badiane sorbet basilic et sa réduction de vinaigre balsamique: un accord étonnant mais parfaitement réussi, on a adoré!

DSC04732

 

Enfin les desserts choisis sur la carte: betterave confite, meringue glacée et jus dynamisant à la framboise, là encore une réussite étonnante qui joue sur différentes saveurs et textures.

DSC04734

 

Enfin: le dessert de Miss Cannelle, (toujours très forte pour choisir ses desserts): la tarte au citron destructurée…

DSC04739

 

Une crème au citron (acide) et chocolat blanc, pâte croustillante, une mousse au citron (amère) et et croustillant (sucré), et enfin un trait de pétillant au citron. Wow… c’est tout ce que j’ai à dire…

DSC04749

 

Nous avons terminé ce repas d’anthologie en prenant un thé et un café dans un petit salon, où l’on nous a encore proposé quelques macarons et chocolats… Mais nous en avons très peu profité tellement nous étions repus!!!

DSC04746

 

Voila! un repas largement à la hauteur de nos espérances… nous ne rêvons plus que d’une chose: y retourner!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *