Seiche en tagliatelles, sauce à l’encre

Dans le magasine Elle de la semaine dernière, il y avait un article très intéressant consacré aux « pasta divas », les cuisinières italiennes spécialistes des pâtes (juste après l’article « perdez 3 kilos avant le maillot », si si, je vous jure).

Toujours est-il que cet article nous a fait découvrir les produits italiens de la marque Apogei, (je les ai trouvé au Lafayette Gourmet) et notamment une sauce à l’encre de seiche… à se damner.

 

DSC05790v2

 

Et dimanche, chez notre poissonnier favori, il y avait des blancs de seiche comme de longs rubans, d’une vingtaine de centimètres environ… je ne sais pas si vous en avez déjà vu, mais c’est assez étonnant!

Imaginez un peu le dilemme: D’un côté, Thomas me parlait des bonnes pâtes à l’encre de seiche qu’on allait se faire (avec PLEIN de parmesan), de l’autre, des « attention aux féculents », « dégonflez avant l’été » résonnaient dans ma tête… Dur, dur…

Alors j’ai eu l’idée de faire des tagliatelles… de seiche! (bien plus diététique me disait le coach minceur… enfin je me suis quand même bien gardée de regarder combien de calories contenait cette succulente sauce à l’encre!). Au moins, j’ai eu la conscience tranquille (la conscience, pas la balance…), et puis, surtout, je me suis bien régalée! (je ne dis pas « on » car l’irréductible homme s’est quand même fait des pâtes… mais il a admis que mon plat était très bon!).

 

Tagliatelles de seiche, sauce à l’encre

Pour 2 personnes:

Prendre 4 beaux blancs de seiche d’une trentaine de centimètres de long, enlever la « peau » qui recouvre deux de leurs faces, et les détailler en tagliatelles fines les plus régulières possible (je les ai tout d’abord coupés en 3 dans l’épaisseur): c’est l’opération la plus délicate, parce que mine de rien, ça glisse, le blanc de seiche!!!

DSC05787v2

 

Après moult efforts, cela doit ressembler à peu près à ça:

 

DSC05789v2

Faire cuire ces tagliatelles 2 minutes dans du bouillon frémissant, les égoutter immédiatement et les rafraîchir pour arrêter la cuisson.

Pour la sauce à l’encre de seiche, si vous ne trouvez pas de sauce Apogei (ou autre toute prête), elle est très simple à réaliser:

Faire revenir un oignon dans un peu d’huile d’olive, ajouter 1/2 verre de vin blanc et le laisser s’évaporer, puis rajouter 1 cuillère à café de concentré de tomates diluée dans un demi verre d’eau chaude et un sachet d’encre de seiche (en vente chez les poissonniers). Laisser réduire, saler et poivrer.

Servir les tagliatelles avec la sauce bien chaude et du parmesan fraîchement râpé…

 

Et voila!

Ah j’oubliais! Je les ai servies avec une petite chantilly à la truffe blanche (oui, bon, le régime était passé à la trappe depuis longtemps de toute façon!) Comme on le voit sur la photo, c’est juste un peu de crème fleurette montée avec quelques gouttes d’huile de truffe blanche… et le goût de la truffe blanche se marie très bien avec celui des seiches à l’encre. D’ailleurs j’ai trouvé cet accord chez Éric d’A boire et a manger (un blog incontournable) avec sa recette de capuccino à l’encre de seiche & truffe blanche… rien que de l’écrire j’en ai déjà l’eau à la bouche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *