Mousse aux poires facon Mont Blanc

En cette période festive et souvent excessive, voici une idée pour terminer un repas en (ahem, plus ou moins) légèreté… Puristes du Mont-Blanc, passez votre chemin, ça en a tout l’air mais ce n’en est pas un!

Pour ne pas utiliser de la crème de marrons toute prête trop-sucrée-sans-goût-qui-reste-sur-les-hanches, j’en ai fabriqué à partir de purée de marrons nature Picard surgelée (Monsieur Picard, vous êtes un Dieu, mais que ferais-je sans vous??!), en y ajoutant très peu de sucre et beaucoup de vanille. La mousse aux poires était aérienne et j’ai beaucoup aimé l’alliance poires-marrons-vanille…

Avec ces proportions, j’ai fait quatre entremets et deux verrines, mais mes ramequins étaient assez petits. J’ai aussi eu du rab de crème de marrons, mais vu le caractère expérimental de mes vermicelles (assez rigolo à faire d’ailleurs), c’était une sage précaution!

Évidemment, ça marche aussi avec de la crème de marrons toute prête (beurk)…!

Pour les entremets:

  • 2 grosses poires
  • 15 cl de crème fleurette bien froide
  • 2 g d’agar-agar
  • Une demi gousse de vanille
  • 50 g de sucre

Pour les vermicelles:

  • 450 g de purée de marrons
  • 40 g de sucre (à adapter selon les goûts de chacun)
  • Une gousse de vanille
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche

Peler les poires, les couper en quatre, et les faire cuire dans un peu d’eau avec le sucre pendant 15 minutes environ. Réserver deux quartiers, les couper en lamelles, et mixer le reste. Prélever trois cuillères à soupe de purée de poire, y mélanger l’agar-agar, porter à ébullition une minute et laisser refroidir un peu avant d’y incorporer la purée de poire restante. Fendre la gousse de vanille en deux, récupérer les grains et les mettre dans la crème bien froide. La monter en chantilly et l’incorporer délicatement à la purée de poires. Verser aussitôt dans des petits ramequins sphériques, ajouter quelques lamelles de poires dans chaque ramequin, et laisser prendre au frais.

Préparer la crème de marrons en mélangeant la purée de marrons avec le sucre, la crème fraîche et les grains de la gousse de vanille. Pour faire les vermicelles, j’ai utilisé le plus petit embout de ma poche à douille (la crème de marrons doit être bien froide). Si vous n’avez pas de poche à douille, j’ai lu qu’on pouvait aussi utiliser… les trous d’une passoire!!! Cela dit, je n’ai pas testé cette technique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *