Poires au miel et au safran

Parfois, il faut savoir revenir aux choses simples… Cette grande phrase hautement philosophique qui sonne comme un slogan Herta résume bien le dessert dont je vais vous parler… Oui, parce qu’il a surgit comme une évidence, après plusieurs jours de triturage de cerveau intense pour cause de dîner diplomatique éminemment important à préparer… un peu comme si Chavez recevait Uribe, ou comme si Sarkozy recevait Kadhafi (ah non pardon, ça c’est déjà fait… tiens ils ont mangé quoi, d’ailleurs?)… Bref, un dîner où le raté est inconcevable, où un potage trop salé peut s’avérer fatal, et la présence d’un grumeau dans une sauce dramatique… je suis sûre que vous voyez de quoi je parle! A mes yeux, le sujet le plus sensible au regard des différents et contentieux entre les deux parties et du risque d’incident diplomatique était évidement le dessert…

DSC08317_copie

L’évidence de la simplicité (oh, ça aurait pu être un sujet de dissert de philo, ça!), à vrai dire, ne m’est pas venue toute seule. C’est plutôt lui qui me l’a suggérée, alors que j’étais dans un de mes nombreux délires fiévreux du genre: « et une mousse tonka sur une gélée au kaki, le tout surmontée par un crumble à l’amarante soufflée, ça serait pas mal, non?… ou alors des verrines de mousse au tofu soyeux, avec des éclats de noisettes agar-agarisées et un coulis au fruit de la passion grillé… ah mais non, des noix, pas des noisettes!!!… »

Il a fini par me secouer jusqu’à ce que j’arrête, en me suppliant de faire un truc simple, bon et inratable (je crois en fait que c’était ces deux derniers points les plus importants à ses yeux, tout compte fait). Et le dîner en question était en réalité pas si diplomatiquement sensible que ça, je sais j’exagère toujours beaucoup un peu les choses, mais ça c’est mon côté excessif… (en fait, on était bien loin des rencontres du troisième type comme je me l’étais imaginé).

J’ai donc finalement fait cette recette que nous faisons avec ma maman depuis bien longtemps, simple et savoureuse comme toute recette des Soeurs Scotto

DSC08318_copie

Poires au miel et au safran

Pour 4 personnes:

  • 4 belles poires
  • 100 g de miel d’acacia
  • 1 dl de vin blanc
  • 1 cuillère à café de filaments de safran
  • 1 citron

Verser le miel dans une grande cocotte, ajouter le vin blanc et le safran. Porter à ébullition et laisser cuire 5 minutes. Peler les poires en leur laissant le pédoncule, et les frotter avec le citron coupé en deux. Les laisser cuire environ 20 minutes dans le sirop bien chaud, en les arrosant régulièrement. Lorsqu’elles sont cuites, les réserver et laisser réduire le sirop jusqu’à ce qu’il soit bien sirupeux. Servir les poires tièdes ou froides, nappées de sirop, avec des tuiles à l’orange (même recette qu’ici, en remplaçant le citron par l’orange).

DSC08319_copie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *