Panacotta grenade, rose et framboise sur un biscuit breton

La grenade… Pour moi ce fruit aux graines rouges, brillantes, m’évoque beaucoup de souvenirs, notamment des après-midi passés avec ma meilleure amie sur une balançoire à décortiquer méticuleusement sa coque, ses multiples cloisons et recoins, pour récupérer les précieuses petites graines sans les faire éclater. Et puis je me rappelle surtout des concours de recrachage de pépins le plus loin possible que nous faisions ensuite!!!

Mais je m’égare… Non seulement la grenade est un fruit vraiment esthétique, mais en plus elle est bourrée de vitamine C et d’anti-oxydants… D’ailleurs, je viens d’apprendre qu’elle a un caractère hautement symbolique, et ce depuis l’antiquité : on lui prête des vertus médicinales, anticancéreuses, et de nombreux textes religieux y font référence… car la grenade est aussi « le fruit des Dieux ». Ce n’est donc pas pour rien que c’est LE fruit « IN » en ce moment… pour rester beau, jeune, et éviter de rouiller (euh, pardon, de s’oxyder). Bref! N’hésitons plus, mangeons des grenades: allez, courage! Tous à l’épluchage!

Pour 2 gourmands (cercles de 10 cm de diamètre) ou sinon pour 3 petits joueurs:

  • Deux belles grenades
  • 100 g de framboises (fraîches ou surgelées)
  • 30 cl de crème liquide
  • 1 cuillère à café d’arôme naturel de rose
  • 6 palets bretons
  • 50 g de beurre
  • 2 g d’agar-agar
  • 30 g de chocolat blanc

Écraser les palets bretons dans un saladier, faire fondre le beurre et le verser sur les miettes. Bien mélanger, et tasser ce mélange au fond des cercles (posés sur une feuille de papier sulfurisé). Réserver au frais. Récupérer les grains des grenades: pour cela, j’ai utilisé la super technique de Domie que j’ai trouvé ici.

Passer les grains de grenade à la centrifugeuse, et récupérer un maximum de jus (a défaut de centrifugeuse on peut les mixer et ensuite filtrer le jus). Mélanger la crème liquide avec l’agar-agar dans une casserole et faire chauffer. Laisser bouillir 1 minute puis retirer du feu. Ajouter le chocolat blanc coupé en petits morceaux, bien mélanger, et ajouter le jus de grenade et l’arôme de rose. Je n’ai pas mis de sucre car il y en avait déjà dans l’arôme, mais on peut en rajouter un peu selon les goûts. Le jus de grenade va naturellement donner une très jolie couleur rose à la crème…

Disposer les framboises sur les palets bretons écrasés, et verser délicatement la crème par dessus. Laisser prendre au frais plusieurs heures. Pour le démoulage, passer la lame d’un couteau sur les bords des cercles pour en sortir les entremets.

A déguster avec un Gewurztraminer vendanges tardives dont les notes de rose rappelleront le dessert…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *