Velouté de butternut au cédrat

C’est la pleine saison des agrumes, il faut en profiter! En ce moment j’expérimente donc tout un tas de recettes à base de citrons, mandarines, bergamotes, cédrats et autres mains de bouddha.  On m’a ramené d’Italie deux beaux cédrats, je dis « beaux », et pourtant le cédrat n’est surement pas considéré comme un sex symbol dans la famille des agrumes : gros, lourd et boursoufflé, sa peau toute bosselée ne lui donne pas un aspect très sympathique. Quand on le coupe, l’intérieur est presque entièrement constitué d’albédo, cette peau blanche présente chez tous les agrumes, et il n’a que très peu de pulpe. Cultivé en grande quantité en Corse au XIXe siècle pour la production de liqueur, il est tombé en désuétude et on ne le connaît aujourd’hui souvent que sous sa forme de fruit confit, ce qui est bien dommage car il dégage, lorsqu’il est frais, un parfum incroyable.

IMG_5703

On peut utiliser ses zestes, ou, mieux, le couper très fin à l’aide d’une mandoline : les tranches de cédrat frais ne sont pas du tout amères (s’il est bien mûr), son goût est au contraire très frais et plutôt sucré. J’ai donc essayé d’en déposer quelques lamelles sur un velouté de courge butternut, pour donner un peu de peps à la soupe. Pour renforcer le goût, j’avais ajouté à la soupe une petite cuillerée de confiture de main de bouddha, et l’ensemble était vraiment très harmonieux.

IMG_0064

 

Pour 4 personnes :

  • une petite courge butternut
  • 2 oignons
  • un cube de bouillon de légumes
  • Une cuillère à soupe de confiture de main de bouddha ou de cédrat
  • 1/4 de cédrat frais
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche

Eplucher la courge et la couper en morceaux, couper les oignons. Dans une marmite, couvrir les légumes d’eau et les faire cuire avec le bouillon de légumes. Ajouter la cuillère de confiture, et mixer la soupe, ajouter hors du feu la crème et mixer à nouveau. Bien assaisonner pour que la soupe ne soit pas trop sucrée, et servir tiède avec des lamelles de cédrat frais coupé à la mandoline et éventuellement quelques graines de courge pour décorer.

A défaut de cédrat frais, la soupe de butternut peut aussi être relevée avec quelques lamelles de citron confit : on peut en mixer une petite quantité avec la soupe et couper le reste en tous petits dés qu’un déposera sur les assiettes au moment de servir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *