Asperges vertes, crème d’oignons nouveaux, amandes et truffe

C’est la pleine saison des asperges, et de jolies bottes d’asperges vertes, blanches ou violettes nous font de l’oeil sur les marchés.

Pour changer un peu de la vinaigrette classique, j’ai eu envie d’une recette à la fois printanière et gourmande : la fraîcheur des oignons nouveaux juste revenus, la douceur de l’amande et le parfum envoutant de la truffe blanche, dosé avec parcimonie afin qu’elle ne domine pas l’ensemble. On trouve la crème de truffe blanche en petits pots ou tubes dans les épiceries italiennes. Le reste du pot a fini dans un plat de pâtes avec une poêlée de champignons et du parmesan… par vraiment léger, mais tellement bon!
IMG_2829

Pour 2 personnes :

  • Une botte d’asperges vertes
  • Une botte d’oignons doux
  • Une gousse d’ail nouveau
  • 3 cuillères à soupe de poudre d’amandes moulue très finement
  • Une cuillère à café de crème de truffe blanche (en option)
  • Quelques petites pommes de terre nouvelles
  • Huile d’olive, sel, poivre

Emincer la gousse d’ail et les oignons nouveaux, en ne conservant que leur partie blanche (la partie verte peut être utilisée crue dans une salade par exemple), et les faire revenir dans deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Quand ils commencent à colorer, mouiller avec un peu d’eau ou de bouillon de volaille (juste assez pour recouvrir les oignons), et laisser cuire quelques minutes à feu doux. Retirer du feu et mixer les oignons avec la poudre d’amandes et la crème de truffe blanche, en ajustant la quantité de liquide (le jus de cuisson des oignons) pour obtenir une texture bien crémeuse. Rectifier l’assaisonnement.

IMG_2830

Eliminer les queues des asperges et les éplucher avec un économe, puis les découper en deux dans le sens de l’épaisseur. Faire chauffer un peu de beurre et d’huile d’olive dans une poêle, y déposer les asperges et les laisser cuire à feu doux et à couvert jusqu’à ce qu’elles soient tendres, soit environ 5 minutes.

Servir avec la crème d’oignons nouveaux aux amandes, et accompagner éventuellement de petites pommes de terre nouvelles cuites au four. J’ai décoré avec quelques feuilles de shiso rouge que j’avais sous la main, et, assez étonnamment, leur goût se mariait très bien avec l’ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *