Toraya

Avec l’automne qui s’installe et la pluie qui ne laisse que peu de répit au ciel parisien, l’envie de se blottir dans un lieu douillet avec un thé et une pâtisserie me prend assez souvent.

Mais pour changer du thé de chez Mariage frères et des cheese-cakes « estouffe-chrétiens », voici un lieu magique, unique à Paris, où déguster un thé et une pâtisserie dans la plus pure tradition japonaise : Toraya.

photo 1

Cette grande maison, fondée au 16e siècle à Kyoto, a joué une rôle majeur dans l’histoire des wagashi, ces pâtisseries japonaises traditionnelles d’un grand raffinement qui accompagnent la dégustation du thé.

photo 1-1

Véritables oeuvres d’art, ces pâtisseries cherchent à flatter l’ensemble des cinq sens tout en rendant poétiquement hommage aux différentes saisons : la légèreté des cerisiers en fleurs au printemps, les couleurs des feuilles d’automne ou la chaleur des marrons en hiver…

photo 3-2
Aki no Irodori, namagashi à base d’azukis blancs et rouges, qui évoque la beauté des paysages d’automne

 

Loin du beurre, de la crème et du sucre, les wagashi sont confectionnés avec des ingrédients typiquement japonais et très diététiques, comme les azuki, de petits haricots rouges ou blancs, l’agar-agar, fameuse algue au pouvoir gélifiant, l’igname ou encore la pâte de riz… ils sont très peu sucrés mais forment un équilibre parfait avec l’amertume d’un thé vert matcha, ou le côté légèrement iodé d’un thé exceptionnel qu’est le gyokuro. On les déguste délicatement à l’aide d’un pic en bois appelé Kuromoji.

photo 4-2
Yamaji no Nishiki, ou Sentiers de Brocard, pâtisserie légèrement parfumée à la cannelle, évoquant les multiples couleurs des feuilles d’érable à l’automne

Outre les namagashi, ces pâtisseries qui varient au fil des saisons, on peut déguster chez Toraya de nombreuses autres douceurs toutes plus surprenantes les unes que les autres pour nos palais occidentaux : des yokan (pâte d’azukis rouges gélifiée, mais pas du tout tremblotante), des mochis, gâteaux très mous à base de pâte de riz, et diverses coupes à base de glace et de dés de gelée d’algues et de pâte d’azukis. Cette maison, qui a ouvert il y a plus de 30 ans à Paris, propose également quelques pâtisseries plus francisées, aux saveurs japonaises : macarons, truffes ou quatre-quarts, ou encore un intriguant chocolat chaud au matcha, ainsi que des repas légers pour le midi. Les excellents thés japonais sont servis dans les règles de l’art, et je ne peux que vous recommander de goûter leur soba-cha, boisson qui n’est pas du thé puisqu’il s’agit d’un infusion à base de graines de sarrasin torréfiées, qui dégage un parfum unique aux saveurs grillées et caramélisées.

photo 1

Une pause poétique et pleine de sérénité.


Toraya

10, Rue St-Florentin, 75001 Paris
Tél : 01 42 60 13 00
Fax : 01 42 61 59 53

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *