L’inconnu

Aujourd’hui, je vous emmène déjeuner dans un lieu improbable, l’Inconnu. Ancien restaurant italien repris par un chef japonais, l’Inconnu propose une cuisine fusion nippo-italienne dans un décor ultra-dépouillé. Nous sommes en plein 7e arrondissement de Paris, dans les beaux quartiers, et par un étonnant hasard juste en face du restaurant Aïda, l’une des meilleures tables japonaises de Paris.

La cuisine italienne est très populaire au Japon, et le chef, Koji Higaki, ancien second du restaurant Passage 53, a travaillé plusieurs années dans des restaurants italiens au Japon et en Italie.

P1090416
Foccacia, purée de fèves et pecorino

La généreuse foccacia, aussi moelleuse que légère, servie en guise de pain, donne tout de suite le ton du repas : des produits et des recettes italiennes, cuisinés avec la rigueur et l’épure japonaise – un mélange tout à fait surprenant, mais tout à fait réussi.

P1090417
Asperge blanche confite, sabayon de carbonara, castelfranco

On commence donc ce déjeuner printanier par une asperge blanche confite, graphique et goûteuse, avec un jeu intéressant sur les textures et un sabayon de carbonara à faire pâlir (si tant est que cela soit possible) n’importe quelle sauce hollandaise.

P1090424
Lotte rôtie, petit pois, pois gourmand, navet

On continue avec, côté poisson, une lotte rôtie très végétale, qui sublime la verdeur du petit pois frais, et côté viande, une pintade aux giroles gourmande à souhait : cuissons, jus, saveurs : tout est parfaitement dosé et maîtrisé, avec toutefois un certain minimalisme (tout à fait japonais) du côté des garnitures. 

P1090426
Pintade rôtie, girole et civette

Incongruité japonaise oblige, le plat de pâtes est servi après le plat principal (donc le primi après le secondi…) : je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi, mais, fort heureusement, il n’y avait pas d’italien ce midi là dans la salle pour crier au scandale.

P1090427
Spaghettini, saucisses façon l’Inconnu, brocolis

Toujours est-il que ces spaghettini ne rentreront pas dans le palmarès des meilleurs plats de pâtes de ma vie. Dans ce registre-là, mieux vaut-il peut-être laisser faire les italiens ?

P1090430
Tiramisu à la poire

On termine avec un tiramisu à la poire à l’ADN définitivement plus japonais qu’italien – un véritable nuage.

Le service, tout en gentillesse et pudeur, est aussi délicieusement japonais que le reste, avec ses nombreux « Merci bôcuuuuuuuuuu ».

 

En somme, une savoureux métissage entre le Japon et l’Italie, qui donne envie de redécouvrir la cuisine de Koji Higaki plus en détail lors d’un prochain dîner.

 

L’inconnu

4, rue Pierre-Leroux

75007 Paris

Tel : 01 53 69 06 03

Le midi, menus à 24, 38 et 50€ – le soir, menus à 45 et 65€

http://restaurant-linconnu.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *