Vantre

C’est grâce à l’une des chroniques de François-Régis Gaudry que j’ai fait cette très belle découverte : Vantre. Ne vous arrêtez pas à ce nom quelque peu déroutant : Vantre, c’est pour l’antre du vin. Et pour cause, c’est ici que l’on trouve l’une des plus belles carte des vins de Paris, concoctée par l’ancien sommelier du Bristol (avec des premiers prix tout à fait abordables) tandis que la cuisine du marché fait l’unanimité des critiques. Ni une, ni deux, je me suis empressée de réserver.

Le cadre, tout à fait bistrotier, est chaleureux, mais l’on s’attable un peu au coude à coude avec les voisins, comme le veut la tradition bistronomique. En revanche, le service, lui est loin des standards de ce type de restaurant, qui nous habituent malheureusement trop souvent à un service désinvolte et hautain. Chez Vantre, au contraire, nous avons été reçus avec simplicité, gentillesse, et prévenance. Et c’est suffisamment rare être salué!

Et pour ce qui est du choix du vin… nous avons été tout simplement bluffés. Non seulement le serveur a pris le temps de bien comprendre nos goûts et envie, mais il nous a fait découvrir une bouteille méconnue et totalement incroyable, une vraie petite pépite dont je tairais le nom par pur intérêt personnel (le genre de secret que l’on a pas envie de partager!). Cette découverte nous a tellement marquée que, dès le lendemain, nous étions à la recherche de ce vin quasi-introuvable dans toutes les caves de Paris. Ravis de cette découverte œnologique, nous n’avons pas non plus été déçus par la cuisine :

Fraîches et fruitées, les entrées ont tout de suite donné le ton : accrochez vos papilles, ça va swinger!

 

Thon rouge, tomates et pêche de vigne

Un thon rouge fondant et goûteux, quelques tomates goûteuses, pêches de vigne sucrées à souhait, et des feuilles de capucine et amandes fraîches… une parfaite entrée en matière.

Anguille fumée, céleri et poires

Pour le plat, je décide de me lancer sur le plat (végétarien) le plus intriguant de la carte : je ne le regretterai pas! Douceur et fondant du lard de Colonnata, générosité de superbes cèpes presque caramélisés, auxquels répond – ô surprise – des morceaux de concombre grillés qui apportent croquant et fraîcheur, quelques feuilles de chou kale tombés au beurre et quelques cubes de pomme de terre fondants… explosion de saveurs, textures et surprises, un grand moment!

Cèpes, concombre et lard

De l’autre côté de la table, aucun regrets non plus pour cette sublime lotte cuite à la perfection (nacrée à souhait) bien entourée d’aubergines fondantes et giroles parfumées.

Lotte, aubergine, girolles

Deux très belles claques, qui nous laissent délicieusement repus… et qui s’accordent à merveille avec le vin, un blanc riche et gras du sud, qui a le nez d’un très grand Bourgogne.

Nous réussissons tout de même à trouver une petite place pour un dessert aussi bon qu’original: un gâteau suave de pommes de terre, sorbet orange sanguine, accompagné de quelques pignons grillés.

Gâteau suave de pomme de terre, sorbet orange sanguine

Une soirée exceptionnelle sur tous les plans. Nous reviendrons chez Vantre avec grand plaisir prochainement!

Bien sûr, les prix sont à la hauteur de la qualité de la soirée : compter 40 à 50€ par personne sans les vins (pas de menu). Le midi en semaine, en revanche, j’ai entendu dire qu’il y aurait une formule particulièrement intéressante…

Vantre

19 rue de la Fontaine au Roi

75011 Paris

01 48 08 16 96

www.vantre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *